Me croyez-vous si je vous dis que bien des années plus tard, Olivier a recroisé sur un salon l’éditrice en question qui a depuis belle lurette envoyé son livre au pilon ?Mais elle songe à une réédition, et pourquoi pas avec mes dessins maintenant que j’ai fait mes preuves ! Je regrette de ne pas avoir de couilles, je serais allée pisser sur son stand.