C’est vrai, c’est injuste, tout le monde le lui dit, tout le monde s’extasie sur son talent et elle s’étonne qu’elle-même ne puisse être fière de son dessin et se vanter des compliments qu’elle reçoit sans qu’on la reprenne sur cette petite vanité. Mais c’est une leçon à apprendre : elle est la seule à ne pouvoir exprimer qu’elle dessine bien. Il lui faudra trouver d’autres subtilités que ses quatorze ans ivres de reconnaissance peinent à maîtriser.