La fille aux préservatifs

Il faudra désormais vivre avec les crises qui accompagnent les grands bouleversements de la vie : l’entrée dans la féminité, la prise de contraception, la grossesse. Je deviens surtout la fille pour qui la pilule n’a pas été inventée, je vis dans un monde d’avant le planning familial. On m’a vite fait comprendre en milieu médical que je peux tout de suite oublier l’idée de ce petit confort. La petite pilule à la plaquette fleurie déclenche aussitôt la tempête dans mon cerveau. D’alliée, elle devient ennemie intime.

Je suis la fille aux préservatifs, celle qui doit demander à son bien-aimé s’il est couvert, comme si la libération de la femme n’était jamais passée par moi.

Et il me faudra attendre un nombre indécent d’années avant qu’une gynécologue me propose une autre solution.