Au fil des années, les injonctions fleurissent à la porte de la chambre de l’adolescente. “Frapper avant d’entrer” devient “Ne pas rentrer”.

L’adolescente s’indigne que le “mois du sourire” affiché sur la vitrine de l’assureur d’en face dure depuis des années. Plains-toi Gribouille, c’est toujours mieux que le “mois  du boudin”.