Si j’allais en prison je voudrais qu’on m’envoie direct au trou. Plus on est de fous plus on rit mon cul. Je suis sûre qu’on s’y trouve bien au mitard, qu’il devient vite familier et intime. Là c’est le coin chambre (rien), là c’est le coin cuisine (j’attends mon verre d’eau), là c’est le salon lecture (ça commence comment déjà ce poème de Victor Hugo ?….)