Ouais j’avoue

J’avoue, parfois je révise en cachette. Mais j’arrive jamais à retenir les cris du raton-laveur.