Eva semblait surprise que je lui parle des couleurs de sa ville, pourtant si évidentes et particulières. Les ocres jaunes et rouges, les verts surtout, le noir bien sûr. Toutes ces couleurs qui font l’identité de Stockholm. Elle ne les voit pas. Peut-être est-ce la même chose pour Paris que je ne vois que grise ? Si ça se trouve, ma ville est colorée et cela m’échappe.