Je me souviens que lorsque nous arrivions, enfants, en Allemagne pour les vacances, la première chose qui nous frappait, c’était la couleur des voitures. Des jaunes, des vertes, des oranges, des coloris qui avaient disparu depuis bien longtemps des carrosseries françaises. Heureusement, toutes ces années plus tard, Berlin conserve une palette riche et fantaisiste, aussi variée que son architecture.