Tranquille sur le parvis, même pas à toute berzingue. Un enfant crie le prénom de mon petit comptable, je détourne la tête, n’avisant donc pas la disparition du pavé juste devant ma roue. Ma patinette bascule à 45 degrés, je ne me retiens même pas, m’assommant devant tout le centre aéré qui défile. Un centraérien s’exclame : « Oh la louse ! »