J’y ai vu mon premier concert lorsque je suis arrivée à Paris. Didier Wampas portait un manteau en nounours rose bonbon.Ce fut la seule fois où j’ai senti le plancher d’une salle de concert vibrer sous mes pieds. Le public était chaud chaud bouillant.

Et encore l’un de mes derniers concerts, certainement celui que j’ai le plus attendu depuis l’annonce de la sortie d’un disque de collaboration entre Franz Ferdinand et Sparks. Le sol n’a pas tremblé cette fois-ci, c’est moi qui ai sautillé pendant tout le set. Et je sautillais encore dans la rue quand tout fut plié. J’ai embrassé mon amoureux. De si beaux souvenirs.