Ce serait les dernières framboises de l’année, importées d’un pays forcément lointain et ensoleillé. Je me réjouissais déjà de les déguster quand, cherchant vainement dans le frigo, je compris que l’adolescente m’avait doublée et les avait déjà englouties. Pour me venger, et pour rire aussi, je lui envoyais sitôt un sms funeste : « Fais gaffe, on est vendredi 13, il pourrait bien t’arriver des bricoles ! »