On m’a souvent demandé si j’étais suédoise.

On m’a demandé si Samuel Beckett faisait partie de ma famille.

On m’a demandé depuis combien d’années je fumais au sentir de mon odeur de tabac.

On m’a écrit en pensant s’adresser à une autre.

Quelle imposture cette Camille !