Je préfère l’idée du cadeau au cadeau lui-même. J’aime le soin que l’on a apporté au paquet, le choix du papier, l’art de l’emballage, voire, ultime attention, le ruban. Je n’aime pas autant le déballer, la crainte d’être un peu déçue et devoir le cacher. J’ai imaginé que l’on m’offrirait les mêmes cadeaux tous les ans, le temps que je les admire, puis on les rangerait dans le placard où ils attendraient bien sagement leur heure de gloire au prochain réveillon, sublimes encore.