« Un jour Mutti me dit que je dois passer quelques jours chez les grands-parents paternels à Güllesheim. Comme j’avais déjà été chez eux, je n’étais pas surpris. Mutti me met donc à l’autobus et me dit, n’oublie pas tu dois descendre à Horausen. La maison des grands-parents à Güllesheim était à 1 km et autant que je me souvienne, je savais y aller, mais par contre, j’avais peur de manquer l’arrêt du bus à Horausen. Aussi j’ai demandé à plusieurs reprises à un monsieur en imper gris quand je devais descendre, il m’a répondu « ne t’en fais pas, je descends moi aussi à Horausen ».

Me voici donc dans ma nouvelle demeure avec les grands-parents et tante Irène. Le lendemain, visite du monsieur à l’imper gris. « Mais je connais ce petit garçon ! » Irène : »Bien sûr puisque c’est ton fils. »

Et c’est comme ça que j’ai connu mon père à 9 ans. »

(journal de mon père)