« Dans la ferme, il y a une vingtaine de vaches et cochons, des poules, 2 oies, 2 chiens et aussi un âne (non pas mon père) qui s’appelle Charlot.

Georges me sera d’un grand secours car il est étudiant en fac à Clermont-Ferrand et parle allemand mais je le verrais trop peu, seulement pendant les vacances. il m’apprendra ma première phrase de français que je dois répéter le soir à mon père : « Tu es Napoléon le roi des cons. »

(journal de mon père)