Retour habituel en Eurostar. Comme à chaque fois, nous évaluons avec l’adolescente nos chances de survie en cas de bris de tunnel. Le froid, la pression, l’asphyxie. Ah, vivement qu’on s’installe dans nos sièges !