Recherche

journal intime universel

Camille Becquet

Mois

juillet 2016

Stockholm 16

Je me souviens de ce cadeau d’anniversaire. Frida faisait tous les jours un bout de chemin avec Emanuel, commençant à comprendre qu’elle aimait beaucoup ce garçon. Ils s’arrêtaient chaque fois devant la vitrine de ce brocanteur qui signalait la séparation de leurs routes. Frida dit en lui montrant le navire doré : qui donc pourrait bien avoir envie d’acheter ça ?

Emanuel a offert le bateau à Frida cette année-là.

Stockholm 15

C’est l’anniversaire de Frida, un anniversaire 2 de tension pour cause de nouveau-né, centre d’attention. Frida a tout de même trouvé le temps de confectionner sa spécialité, le gâteau Pinocchio (Pinocchiotårta ) qui fournit votre dose de sucre pour une semaine.

Frida a découvert le gâteau Pinocchio à la cantine. Sa soeur avait dû aller demander pour elle le nom de la patisserie à la cantinière. Frida a longtemps cru que sa soeur lui avait fait une blague. Frida a toujours regretté de n’avoir pas demandé la recette. Jusqu’à ce que sa soeur lui dise qu’elle pouvait aisément trouver la recette sur internet.

Stockholm 14

Je m’étonne chaque fois que j’investis un appartement stockholmois du sens de l’épure et du bon goût des Suédois. Comment font-ils ? Pourtant Aurélie ne confirme pas ma théorie, elle dit en voyant l’appartement, cet homme ne collectionne rien. Ce n’est pas stockholmois. De fait, en dînant le lendemain chez nos amis, nous pouvons découvrir le fameux goût suédois pour l’accumulation et le plaisir du bordel scandinave.

Stockholm 13

Des Suédois déménagent en bas. Comment est-ce possible ? Vous n’êtes pas bien ici ?

Stockholm 12

S’interroger sur ses hôtes. Investir un appartement sans en rencontrer ses habitants. Se retrouver pour une fois de l’autre côté du miroir, l’invité, avec ses contraintes et ses libertés. Qui sont-ils ? Qui aiment-ils ? J’ai l’impression de ne posséder qu’un prénom pour toute information. Et à qui appartient cet autre prénom sur ce tatouage ?

Stockholm 11

Le Suédois aime la lumière, il n’occulte jamais ses fenêtres. On peut ainsi être réveillé très tôt par un grand soleil perdu dans un immense ciel bleu. Puis moins d’une heure après, l’horizon est entièrement couvert et il pleut. Cela permet au moins d’observer le liapin, affairé dans le terrain vague en face.

Stockholm 10

J’ai la blondeur suédoise, les sabots suédois, la robe Marimekko. Et maintenant mon hôtesse m’apprend de terribles nouvelles venues de France. Je suis déconnectée de l’Hexagone, je peux définitivement m’installer ici.

Stockholm 9

2 autographes se comptent parmi les plus rares du 20ème siècle. J’ai pu admirer la copie du premier, offert par Greta Garbo à son institutrice qui était absente lors du passage de l’actrice en Suède. Le second est celui d’Adolf Hitler.

Stockholm 8

Impossible d’imaginer repartir de mon pays de coeur sans emporter un petit quelque chose.

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑