Je ne cesse d’être surprise par les étiquettes alimentaires suédoises. J’achète au pif, sur la foi des photos, étant donné que rien n’est traduit. Tout en å et en ö. Alors que tous les Suédois maîtrisent la langue de Shakespeare comme une quasi langue maternelle. Un mélange d’ouverture sur le monde et de protectionnisme.