Le métro de Stockholm est d’une propreté irréprochable. Rien n’y traîne, et surtout pas un fraudeur. Personne n’enjambe jamais un tourniquet. Nous sommes pourtant contrôlés à notre sortie de la station Ostermalmstorg. Johanna nous avoue que certains de ses collègues circulent sans ticket. Ses collègues français bien entendu.