Plus tôt, j’a transporté sur le porte-bagage de ma Véro un beau fauteuil en osier abandonné dans la rue. A mon passage, un petit garçon glisse à son copain : « Tu vois, c’est pour transporter son bébé. » Maintenant que j’ai installé mon bureau, je vois bien que le fauteuil en osier est de trop dans la nouvelle harmonie. On a l’impression qu’on vit à 4 dans cet atelier. Mais que faire ? Le remettre sur mon vélo pour y transporter un bébé ?