Dans le dernier film de Todd Solondz, »Le Teckel », un des protagonistes, joué par Danny de Vito, professeur dans une université de cinéma, décide de passer soudain à l’acte (ou à la vitesse supérieure, comme on choisit de le voir, sans vouloir trop en dévoiler…). Le début de ce passage est symbolisé par l’achat d’une robe pour son chien. Donc voilà, David Schmerz se promène désormais dans les rues de Paris. J’ai l’impression qu’il a désormais des projets encore plus ambitieux pour son compagnon.