En bénéficiant des gros bras de Vincent pour mon installation, celui-ci me montre que de mon atelier, on voit les fenêtres de son appartement. C’est un des avantages d’habiter au 7ème ciel, on prend de la hauteur et on met en perspective une carte de l’amitié, tissant des fils invisibles vers les logis de ses amis parisiens.