Ma fille, férue de science youtoubesque, me signale que le pelage des animaux, y compris domestiques, s’accorde à leur environnement. Aussi aurait-il fallu, pour que notre siamois conserve son beau manteau crème originel et son tout petit masque noir -au lieu qu’elle ait l’air aujourd’hui de s’être roulée dans la suie – que nous ayons un intérieur immaculé. La Suédoise qui ne dort que d’un œil en moi rêve déjà d’un splendide parquet blanc. Je retiens le projet pour un prochain chat (n’en parlez pas à mon amant).

Cela m’a fait penser à Charles, qui aimait garder le chat noir de son ami Philippe, parce qu’il avait un rendu très graphique chez lui. Graphique pas comme chez les Anglais (ou les Américains). Si vous dites à un anglophone que c’est « graphic », il va vous regarder de travers.