Sous vos yeux ébahis. Oui, j’ai pris ma Véro (de retour d’Italie, si vous êtes gentils je vous raconterai les aventures de mon vélo) et je suis retournée chercher la photo disparue, faisant fi du froid et des montées. Voilà, je ne me sens plus obligée de réciter 23 Pater ou d’écrire tous mes prochains posts en alexandrin. Justice est faite ! Et vous n’aurez rien samedi (c’est chômé).

Edit : euh….je me suis aussi plantée sur le plan américain ! Quelle totale lose ce matin !