En route pour les impôts, je croisai sur mon chemin une mini crèche (atelier bienveillant) du mercredi où un bambin de trois ans était affairé, raclette en main, à nettoyer la porte vitrée, sous l’œil vigilant de sa….nounou ? Que les filles du futur se rassurent, la formation en arts ménagers chez les garçons commence tôt désormais. Tenez-vous bien, le monde change.

Est-ce cette inquiétude qui a poussé un peu plus loin, deux amoureux à sceller leurs cadenas sur une grille quelconque devant la pharmacie d’un boulevard bruyant ? L’urgence leur aurait fait passer outre le glamour du lieu.

Au service TVA des impôts, un usager avait trompé l’attente en ajoutant tous les accents sur les capitales de l’affichette qui jouxte la fenêtre du préposé. Il a oublié par contre de corriger celle du dessus.

La jeune femme qui s’occupait de mon dossier avait résolu mon problème. « C’est pas grave, puisque vous avez payé. » Avec les services fiscaux, les solutions sont simples.