Au lycée de mon frère, tout le monde s’appellera toujours par son nom, à mon école, le prénom prévaudra. A lui Becquet, à moi Camille.