La gare

A peine a-t-on posé le pied sur le quai, les bras encombrés de bagages, que notre tête est déjà ailleurs, ivre des promesses du voyage à venir, les paysages grandioses qu’on y verra, les saveurs, les senteurs, les couleurs.

Vivement qu’on soit déjà arrivé ! Et surtout, vivement qu’on soit rentré !