Je me suis évanouie un peu avant la fin du concert. Je ne m’en souviens pas, c’est comme si on m’avait éteinte. Cependant je me rappelle de mon réveil un peu cotonneux dans la fraîcheur des loges où quelques techniciens attendaient que je me remette de mes émotions et la fin du set. Je me suis éclipsée juste avant le retour du groupe. Je n’en ai aucun regret, je n’aurais pas tant aimé féliciter un chanteur qui, des années plus tard, fit les gros titres en tuant sa compagne.