J’ai rencontré Sabine Azéma tout en haut des escaliers de la station du métro Georges V. Elle a fait semblant de ne pas me reconnaître.