Au moment de sortir de la projection du film où je me suis copieusement ennuyée, Gérard Lenorman derrière moi s’emballe avec emphase sur la beauté de l’oeuvre.