-Les infirmières, ils vont les tuer.

-C’est sûr elles sont fatiguées.

-Non, vraiment les tuer, sinon elles vont commencer à parler, à révéler des choses. Et ça….

-Toute façon ça va péter à la rentrée. Va y avoir des trucs, là, comment ça s’appelle ? Des manifestations.

-Pourquoi ?

-Ben contre Macron.

-Boh la crise c’est mondial.

-ah non, ailleurs c’est vachement moins qu’à Paris.

-boh moi pendant le confinement chuis sortie. toute la journée. J’allais jusqu’à Opéra. Tous les jours.