Recherche

journal intime universel

Camille Becquet

Catégorie

fotoalbum

Snapshot – Neukölln à Berlin

Une maison au loin sous la neige. Au premier plan, deux chiens tournent la tête vers la gauche. L’un d’eux est coupé à mi-museau.

(photo visible sur demande)

Snapshot – Croix-Nivert

Donné par le boucher de la rue

La tête d’un cheval noir, une liste blanche sur le chanfrein. Une longe le retient. A la gauche, une rotonde.

(photo visible sur demande)

Snapshot – Mauerpark à Berlin

Acheté le 07.08.16

Un homme en marcel bleu porte à bout de bras dans un salon tapissé une chaise verte sur laquelle est assise une femme vêtue d’un jean gris taille haute et d’un pull de la même couleur, rayé de deux gris plus foncés. On devine que le couple s’embrasse mais leurs visages sont coupés au menton. L’homme a les cheveux plutôt longs. La photo est floue.

(photo visible sur demande)

Snapshot – Mauerpark à Berlin

Acheté le 07.08.16

Coincé sur la gauche de l’image, un chien noir tire la langue tout en essayant de retirer avec sa patte prise dans une jambe, une culotte de coton à motifs colorés. Sur le meuble derrière, une peluche d’une maman koala embrassant sa progéniture jouxte la photo encadrée d’un couple enlacé .

(photo visible sur demande)

Snapshot – Père Lachaise

Acheté le 03.09.16

un homme tient une petite fille toute de blanc vêtue par le bras. Très droits tous deux, un lac monopolise leur admiration.

Snapshot – Le Bal

Acheté le 26.08.16

Un chien blanc aux oreilles dressées allongé sur un muret regarde l’objectif. Derrière lui, une maison et quelques arbres. Un deuxième cliché en surimpression du même chien, oreilles baissées, plus à gauche, moins exposé. Le second chien semble flotter dans le ciel gris.

(photo visible sur demande)

Snapshot – Mont St Jean

Assis sur une chaise de bois blanc, une petite fille en robe de coton également blanche enlace son ami. Ils ont la même coiffure.

En arrière-plan passe sur un fleuve un long bateau à cheminée dont on ne voit que le haut.

Snapshot du lundi – acheté à Berlin, Mauerpark

Un caniche gris perle lové dans un fauteuil de velours d’une teinte similaire à son pelage, légèrement plus vert. Un napperon couronne l’ensemble. Le flash de l’appareil photo se miroite à la fois dans les yeux du chien et sur la surface du meuble en faux acajou qui se trouve derrière le sujet. Le portrait d’un petit garçon, posé sur ce meuble est coupé en deux. Tout à la droite du cliché, un pot de fleurs roses auquel on a conservé son petit mot d’accompagnement, lui donnant un air de fleurs mortuaires.

(nouvelle rubrique, dédiée tous les débuts de semaine à une photo achetée sur un vide-grenier. J’ai besoin de ton avis, lecteur : souhaites-tu que je dévoile la photo le week-end ou préfères-tu que le mystère reste entier ?)

 

Fotoalbum

De tous mes tontons, Tonton Patrick a toujours été mon préféré. Il essayait souvent de nous intéresser à ses marottes, et elles étaient nombreuses : mycologie, sciences naturelles, herboristerie, astronomie, photographie, littérature, cinéma, cuisine… Aujourd’hui encore, il vient de découvrir un nouveau champignon en région Loire-Atlantique et de commercialiser sa marque de bière. A la fin de mes études, je suis allée habiter six mois chez lui. J’avais été frappée par son mini atelier qu’il avait installé dans le placard du couloir, au fond duquel on trouvait à la fois un labo-photo, un bureau avec son ordinateur, un microscope, une lunette astronomique et mille choses encore. Un concentré de passions dans un réduit. Ce placard le résumait bien. Un grand homme réduit à une petite vie.

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑