Recherche

journal intime universel

Camille Becquet

Catégorie

tempelhof

Berlin 27

Tempelhof, espace réservé aux chiens. 2 grands lévriers s’amusent comme des fous, se coursent, se chiffonnent, sillonnent l’espace. Pas plus grande joie de vivre. Un petit ratier les rejoint de loin, loin, du plus vite que ses petites pattes le permettent, il accourt, il vole, il aimerait en être de la rigolade. Et quand il déboule dans leurs jeux, les lévriers repartent de plus belle, ignorant le petit chien moins que rien. Le petit chien joue à l’écart seul avec une motte de terre. C’est dur de se faire des amis.

Berlin 25

Des volées d’hirondelles à Tempelhof, qui font la course avec nos vélos (elles ont gagné), s’imaginant petits avions au décollage. Les Allemands pensent à tout, ils laissent les poubelles ouvertes, invitant les choucas ainsi à participer au barbecue. Sinon bien entendu, nous avons fait plusieurs tours de l’aéroport, manège géant pour vélos et joggeurs.

Berlin 24

Quelqu’un a dessiné une marelle, envolée directe vers le ciel. Croisé un peu plus loin, un cycliste, techno à fond et bière à la main. On est poète ou on ne l’est pas.

Ich bin ein Berliner

A saisir : loft 50 000 m carrés. A rafraîchir.

Ich bin ein Berliner

Qui n’a pas fait ce rêve improbable de traverser toute la piste d’atterrissage de l’aéroport en bicyclette ? Dommage, je n’ai pas décollé au bout.

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑