Recherche

journal intime universel

Camille Becquet

Tag

animals

Animals

NAC (nouvel animal de compagnie)

Il est mort ce matin et je n’ai pas pleuré. Je ne sais pas comment il est entré dans ma vie, un enfant a dû m’attendrir et m’a refourgué l’animal.

Il a toujours vécu seul. Je ne lui ai pourtant pas fait subir l’affront de la castration, c’est juste qu’il n’a pas trouvé l’âme soeur. Personne ne s’est présenté à son coeur. Il a fini sans descendance, le rendant un peu amer. C’est pourquoi il avait la dent dure. S’il avait eu moins de mordant, je n’aurais pas eu l’idée d’aller le débusquer et le gazer, j’aurais probablement ignoré jusqu’à son existence.

Mon pou est mort ce matin et je n’ai pas versé une larme.

Animals

C’est assez !

Dans la salle d’attente de l’orthophoniste, le petit garçon n’a pas l’air certain de ce qu’il prononce. D’ailleurs, son papa le reprend sur “saussette”. La seule chose dont il soit sûr, vu son ton péremptoire en feuilletant ce magazine, c’est que les dauphins c’est méchant.

Animals

SPA

Pauvre Bubulle, il a été posé dans son bocal à même la poubelle jaune. Nous sommes début août, on dirait qu’on manque de fish-sitter. Si je le ramène chez moi, mon chat lui fera certainement le meilleur des accueils. Avant même que j’ai saisi sa maison de verre, une dame claque sa portière au loin et crie “Non, il est à moi le poisson !” Je m’éloigne en souriant, soulagée. A peine ai-je tourné le coin de la rue que j’entends à nouveau la dame crier que le poisson lui appartient. Il est temps de venir le chercher, Bubulle sur sa poubelle attendrit tous les coeurs des noctambules.

Animals

Pipitti et Cocotta

Ce n’est pas dans mes habitudes de faire du prosélytisme, cependant je comprends mal que l’on puisse encore manger de la viande.Des volatiles, par exemple. Depuis que je sais que les perroquets sont capables de nommer leur progéniture (Cocotta, Pipitti…), j’ai l’impression que cela me laisserait un goût étrange en bouche. Vous voulez vraiment manger des créatures qui donnent des prénoms à leurs enfants, vous ?

London Calling

Les renards investissent la ville. Mickaël dit qu’un goupil a tranquillement traversé Downing Street pour rejoindre les fenêtres du Premier Ministre la semaine dernière, immortalisé par les flashs des paparazzis. Pas de une des journaux pour celui-là, si ce n’est le cliché que je prends avec mon portable. Il flotte au milieu du canal, pensif, la truffe tournée vers le fond. Il a l’air de se dire “Que me suis-je aventuré dans cette eau noire ? Où donc est la sortie ?”

Voyage Jour 2

Des mouettes tournoient et criaillent au-dessus de nos têtes, un chat nous interpelle avec un fort accent agacé, des moustiques gros comme le poing s’affolent après ce long hiver de pluie. Puis ce gros individu qui traverse la rue pour se réfugier dans l’école déserte, une mutation entre le lièvre et le lapin, celui que me enfants appellent le liapin. Pas de doute, nous sommes bien de retour à Stockholm.

Voyage Jour 1

Mes enfants sont si tristes de laisser derrière eux leurs petits animaux de compagnie, qu’à l’arrivée immanquablement ils m’annoncent qu’ils n’ont pu s’empêcher d’importer leur petite ménagerie. La jeunesse suédoise peut se réjouir, ils vont bientôt pouvoir adopter du pou français.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑